Neil Young is back... to 1976


A défaut d'un nouvel album, Neil Young exhume une nouvelle pépite acoustique de ses volumineuses archives, dont la sortie est prévue pour le 8 septembre 2017. Enregistré en 1976 - soit quatre ans après le mythique "Harvest" - et produit par son ami David Briggs, "Hitchhiker" (Autostoppeur) prouve, une fois de plus, que Neil Young aime arrêter le temps - et non les voitures - pour interroger son passé musical.  

Cet album solo a été enregistré, durant la nuit du 11 août 1976, à Malibu (Californie), sous l'emprise de la drogue, et laissé sur une étagère pendant quarante et un ans. La chanson-titre de l'album, "Hitchhiker" avait déjà été enregistrée, mais sous une forme radicalement différente, sur l'album "Le Noise" (2010). "Hitchhiker" n'est qu'un des nombreux "albums perdus" enregistrés par Neil Young, dans les années 1970, période très productive du "Loner", mais que celui-ci avait décidé de ne pas publier, à l'image de "Homegrown"

Dans son autobiographie, publiée en 2014, Neil Young évoque les séances d'enregistrement de "Hitchhiker". "J'ai passé la nuit avec David [Crosby] et j'ai enregistré dix chansons acoustiques en solo, sur une bande que j'ai appelée Hitchhiker", raconte-t-il. "C'était une oeuvre aboutie, mais j'étais assez défoncé et cela s'entend dans mes prestations."  

Dean Stockwell
Son ami et acteur Dean Stockwell - qui apparaît dans le film "Human Highway" (1982) de Neil Young - assistait également à l'enregistrement du disque. "Cette nuit-là, assis dans la pièce à mes côtés, alors que j'enregistrais toutes les chansons d'affilée, il n'a fait des pauses que pour prendre un peu d'herbe, de bière ou de coca", poursuit Young. "Briggs était dans la cabine du studio, mixant en direct sur sa console préférée." Apparemment insatisfait à l'époque de sa prestation sur "Hitchhiker", mais non des chansons elles-mêmes, Neil Young en utilisera huit sur dix - mais en les modifiant - sur ses albums ultérieurs : "American Stars and Bars" (1977), "Comes a Time" (1978), "Hawks and Doves"(1980), "Rust Never Sleeps" (1989). C'est la raison pour laquelle - à part les inédits "Hawaii" et "Give Me Strength" - nombre de chansons figurant sur cet album (Pocahontas, Powderfinger, Ride My Llama, Campaigner, The Old Country Waltz, Captain Kennedy, Human Highway) - vous paraîtront familières.  


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire