Les photos-témoignages de Walker Evans


Jusqu'au 14 août 2017, le Centre Pompidou, à Paris, vous propose de découvrir l'oeuvre du photographe américain Walker Evans (1903-1975), l’un des plus influents du 20e siècle aux Etats-Unis. 

Ses clichés de l’Amérique en crise des années 1930, ses projets publiés dans le magazine Fortune, dans les années 1940 et 1950, et son style documentaire ont influencé des générations de photographes et d’artistes. 

Car, contrairement à beaucoup de photographes de son époque, Walker Evans s'est attaché au quotidien de ses compatriotes, notamment les plus pauvres, en refusant de restituer une image idyllique ou « arrangée » de l'American Way of Life. Au point que certaines de ses photographies, pourtant très éloignées du rêve américain, sont devenues des icônes.


Walker Evans
L’exposition présentée par le Centre Pompidou propose une approche thématique et inédite à travers 300 photographies. Des premières photographies de la fin des années 1920, jusqu’aux Polaroids des années 1970, elle témoigne de l'intérêt de Walker Evans pour l’architecture des baraques en bois au bord des routes, les devantures de magasins, les enseignes, les panneaux publictaires. Mais, aussi, les visages de personnes ordinaires, rencontrées lors de ses reportages sur le terrain. Bref, tout ce qui constitue l'essence même de la culture populaire américaine. 
 
Cette exposition est la première grande rétrospective consacrée en France à l’œuvre de Walker Evans, à travers un ensemble jamais réuni de photographies provenant des plus importantes collections publiques américaines et d’une quinzaine de collectionneurs privés. À travers une centaine de documents et d’objets, l'exposition accorde aussi une large place aux cartes postales, plaques émaillées, images découpées et graphiques, réunis par Walker Evans tout au long de sa vie.

Exposition Walker Evans au Centre Pompidou, à Paris, jusqu'au 14 août 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire