David Hockney, le plus américain des artistes anglais


Après la Tate Britain de Londres et avant le Metropolitan Museum de New York, le Centre Pompidou à Paris présente, jusqu'au 23 octobre 2017, la rétrospective la plus complète consacrée à l’œuvre de David Hockney, le plus américain des artistes britanniques. Dans les plus de 160 peintures, photographies, gravures, vidéos, dessins et ouvrages exposés, on ressent l'empreinte de l'Amérique, découverte par l'artiste en 1964, alors qu'il avait 27 ans. 

Résidant en Californie jusqu'en 1968, avant d'y revenir en 1978, pour y demeurer jusqu'à aujourd'hui, David Hockney y découvre les Polaroid - ces photos instantanées dont il fait des assemblages en forme de tableaux - la peinture acrylique, les belles villas et leurs piscines, dont les reflets vont le fasciner. Au point d'en reprendre les motifs dans nombre de ses œuvres. Son tableau "Bigger Splash" (1967) lui apporte la célébrité.



The Grand Canyon (1998) @ David Hockney
Nicols Canyon (1980) @ David Hockney
Les grands espaces sauvages américains, comme le Grand Canyon (Colorado), inspirent Hockney. "Ma soeur m'a dit une fois qu'elle pensait que l'espace était Dieu", confie-t-il. "D'une certaine manière, je trouve que c'était une approche assez poétique." A la recherche d'une nouvelle démarche artistique, lui permettant d'évoquer les paysages de l'Ouest américain, Hockney relate son parcours en voiture de Los Angeles jusqu'à son atelier, perché sur les collines d'Hollywood, à travers son tableau "Nichols Canyon".  

Suivant les évolutions technologiques, le peintre adopte rapidement l'appareil photo, l'imprimante, le fax, l'ordinateur et la tablette pour créer ses oeuvres. Après les ordinateurs et les tablettes graphiques, viennent le smartphone, puis l’iPad avec lesquels il réalise des images plus sophistiquées. Né en 1937, à Bradford (Royaume-Uni), David Hockney, à 80 ans, vit dans une maison ayant appartenu à une ancienne star hollywoodienne, l'acteur américain Anthony Perkins, disparu en 1992, resté célèbre pour son rôle dans "Psychose" d'Alfred Hitchcock.

Rétrospective David Hockney au Centre Pompidou à Paris jusqu'au 23 octobre 2017                                     A lire également


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire