Le justicier Durango de retour, après 4 ans d'absence


Il y a quatre ans, nous avions laissé le cavalier solitaire, Durango, confronté à l'assassinat d'un gouverneur, en Californie, à l'approche des élections, et à une bande de Shoshones tuant des Blancs, tout en se faisant passer pour une autre tribu indienne. Inspiré du personnage interprété par l'acteur Jean-Louis Trintignant, dans "Le Grand Silence" (1968) de Sergio Corbucci, ce justicier au pistolet Mauser modèle C 96 n'était pas réapparu en librairie depuis 2012 ! Pour son retour, son scénariste belge Yves Swolfs, après avoir fait appel au crayon de Thierry Girod, a fait appel à celui du napolitain Iko, considéré comme l'un des dessinateurs les plus talentueux de la nouvelle bande dessinée italienne.  

Après ces affrontements, Durango se remet de ses blessures, auprès de son vieil ami, le shérif de la paisible ville de Hancock. Mais, le repos du justicier est de courte durée. Un important transport de fonds vient d'être attaqué et les braqueurs restent introuvables, tout comme le magot qu’ils ont volé. Dans le même temps, Durango doit  veiller sur une mystérieuse jeune femme, prénommée Jessie (d'où le titre de ce 17e tome de la série), traquée par le propriétaire d’un saloon pour avoir un peu trop fouiné sans ses affaires.

Durango est une série BD déjà fort ancienne, puisque créée en 1980, par Yves Swolfs. Un ex-guitariste d'un groupe de hard-rock ayant été en procès avec Michael Jackson, à propos du plagiat de l'une de ses chansons. 

 "Jessie" - Durango (tome 17) -Yves Swolfs et Iko - Editions Soleil


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire